» Les défenseurs de la Vape
Exporter en pdf  Exporter en pdf


Face à l’essor aussi inattendu qu’exceptionnel de la cigarette électronique, les états réglementent dans la précipitation. Ils en oublient le plus élémentaire des bons sens : écouter la science et les usagers.

 

PETIT RAPPEL DES FAITS :

 

10 juillet 2013

Un version de la Directive Tabac est finalisée pour être proposée au vote en assemblée plénière du Parlement européen. Elle stipule que l’Ecig est un dispositif médical qui doit obtenir une Autorisation de Mise sur le Marché (AMM).

8 octobre 2013

Le Parlement Européen se prononce à une large majorité contre l’assimilation des E-cigs à un dispositif médical, et les règlemente très strictement dans l’article 18 de la Directive Tabac.

18 décembre 2013

Des réunions du Trilogue (Conseil des ministres, eurodéputés rapporteurs du texte et Commission européenne) à huis clos, réécrivent le texte applicable aux E-cigs. Cinq fois plus long, il signe la mort de la vape telle que nous la connaissons aujourd’hui.

22 janvier 2014

Le texte absurde de décembre 2013 reçoit l’approbation de la commission ENVI (commission de l’environnement, de la santé publique et de la sécurité alimentaire) du parlement européen, en charge du dossier tabac.

26 février 2014 : Vote du Parlement Européen en session pleinière

La Directive Tabac a été votée par le Parlement en séance plénière, elle impose une série inepte d’interdictions et d’obligations drastiques aux E-cigs.

La grande majorité des E-cigs que nous utilisons aujourd’hui seront interdites à la vente lorsque ce texte sera transposé dans la législation et ce, dans les 24 mois à venir. La régression du matériel et du choix des e-liquides va renvoyer inéluctablement des centaines de milliers de vapoteurs au tabac.

 

2 initiatives ont alors vu le jour :

1 ) L'EFVI l'Initiative Européenne pour le Libre Vapotage

La voix des défenseurs de la E-cig n’est pas entendue par les institutions européennes.

Il y a quelques mois, alarmés et déterminés, 7 citoyens vapoteurs de 7 pays européens ont formé un comité pour lancer le projet EFVI.

Ce projet est une “ Initiative Citoyenne Européenne “ (ICE).

Une ICE (Initiative Citoyenne Européenne) est une procédure prévue par le traité de Lisbonne qui permet aux citoyens européens de se faire entendre, à condition de recueillir 1.000.000 de signatures à travers Europe.

L’ICE déposée pour défendre notre liberté de vaper s’appelle : EFVI (European Free Vaping Initiative – Initiative Européenne pour le Libre Vapotage).

Si le million de signatures est recueilli, forts de notre représentativité,  nous obtiendrons le droit d’expliquer nos craintes, nos attentes et notre vision pour l’avenir de l’E-cig. Nous pourrons nous exprimer devant le Parlement, et demander à la Commission Européenne de préparer un autre projet de loi.

1.000.000 de signatures en Europe, c’est au moins 110.000 en France. Pour vous donner une idée de l’ampleur de la tâche, si 10.000 vapoteurs font signer chacun 9 amis, nous arrivons tout juste à 100.000 signatures.

Ce projet EFVI est notre plus grande chance de faire modifier la réglementation des E-cigs que le parlement vient de voter à l’intérieur de la Directive Tabac (TPD).

Nous devons saisir cette opportunité et tout mettre en œuvre pour faire de cette initiative un succès mémorable.

Nous avons jusqu’au 25 novembre 2014 pour réunir ce million de soutiens. C’est un objectif extraordinairement ambitieux.

Après il sera trop tard…

 

2) 

 

 

Nous sommes des utilisateurs de la cigarette électronique et nous avons décidé de nous réunir au sein d’une association : l’Association Indépendante des Utilisateurs de la Cigarette Électronique (AIDUCE).

Pendant des années, nous avons entendu et lu des centaines de propos et d’avis sur cet outil que nous utilisons : des médecins, des professeurs, des organisations et agences nationales ou internationales (OMS, ANSM, etc.), des vendeurs ont disserté sur l’utilisation des cigarettes électroniques. Le plus souvent, nous avons vu et lu des préjugés, des assertions plus ou moins justes. Nous avons vu et lu des experts s’interroger gravement pour savoir s’il fallait interdire ou autoriser la cigarette électronique, si elle devait être considérée comme un produit de tabac ou un médicament, une hérésie ou une aide intéressante pour celles et ceux qui ne souhaitent plus consommer de tabac. Aujourd’hui encore, le débat fait rage jusque dans les couloirs de l’Union Européenne.

Or, qui mieux que les utilisateurs de la cigarette électronique peut parler des utilisateurs de cigarette électronique ? Qui mieux que nous peut dire ce que nous vivons au quotidien ?

Nous sommes des utilisateurs satisfaits de notre choix. Cependant, nous ne sommes ni des activistes ni des lobbyistes. Nous ne souhaitons pas convaincre les fumeurs de nous rejoindre. Ni attirer des non-fumeurs. Encore moins s’ils sont mineurs. Nous souhaitons juste témoigner de ce que nous sommes, nous qui sommes des centaines de milliers, partager notre expérience et réclamer notre liberté d’user de la cigarette électronique tant que nous ne dérangeons personne et que nous ne sommes pas un danger pour autrui.

Il n’y a pas si longtemps pour certains d’entre nous, nous consommions un produit reconnu comme excessivement dangereux, contenant des dizaines de substances toxiques ou cancérigènes, tuant sans vergogne des dizaines de milliers de personnes chaque année. Nous étions les victimes consentantes d’un fléau planétaire. Certains d’entre nous ont tenté d’arrêter le tabac à de nombreuses reprises, même par les méthodes de sevrage tabagique tant vantées, mais sans succès. Certains d’entre nous pensaient ne jamais pouvoir arrêter le tabac.

Or, nous l’avons fait.

La plupart d’entre nous nous sentons bien mieux depuis que nous avons pris cette décision. Nous utilisons un produit contenant cent fois moins de substances dangereuses que le tabac : pas de goudron, de monoxyde de carbone, d’ammoniac ou d’arsenic, mille fois moins de nitrosamines. Devons-nous être blâmés pour cela ?

Ni médicament, puisqu’elle est aussi source de plaisir, ni produit de tabac, puisqu’elle n’en contient pas, la cigarette électronique est notre actualité. Notre présent. Elle peut être aussi un avenir pour des milliers voire des millions de fumeurs à travers le monde qui pourront disposer d’un palliatif nettement moins toxique que la cigarette traditionnelle. Nous souhaitons juste qu’elle ne soit pas vilipendée car elle ne rentre pas dans les schémas de pensée classiques, voire interdite parce qu’elle dérange.

Faut-il rappeler que consommer de la nicotine, même sous forme de liquide, n’est pas un crime et ne fait pas de nous des délinquants, ou alors que dire des fumeurs de cigarettes traditionnelles ?

Nous souhaitons donc défendre notre liberté de consommateurs responsables. Nous nous fédérons afin de pouvoir diffuser de manière efficace l’ensemble des savoirs et des connaissances que la communauté des vapoteurs accumule depuis des années (études scientifiques, expériences personnelles) et ce dans le but de développer une information aussi complète et objective que possible concernant les objets et les produits que nous utilisons quotidiennement. Nous souhaitons aussi que des études scientifiques neutres et conséquentes soient menées sur l’éventuelle toxicité des composants présents dans la vapeur. Nous souhaitons être informés sérieusement sur les produits et les liquides que nous utilisons, afin de prendre nos dispositions le cas échéant.

Enfin, nous nous réclamons comme indépendants. Ce n’est pas juste un mot, ni une figure de style propre à amadouer les plus naïfs. Nous ne sommes pas dupes : la cigarette électronique peut devenir un enjeu financier susceptible d’attirer la convoitise des entrepreneurs, peut-être un jour des laboratoires pharmaceutiques ou des cigarettiers voyant leurs clients quitter leur giron. Nous souhaitons véritablement ne pas être associés à ces batailles de marché ou de pré carré. Car, au-delà de toutes considérations économiques, politiques ou philosophiques, c’est la santé de centaines de milliers de personnes qui est en jeu. C’est de notre santé dont il est question.

Pour tout renseignement, contactez nous: contact@aiduce.fr

 

en conclusion pour defendre notre, votre vape

Signer l'ICE de l'EFVI : http://www.efvi.eu/index.fr.html#sign

Adherez à l'AIDUCE : www.aiduce.fr 

L’administrateur du site est actuellement en ligne! Discuter - posez vos questions à l’administrateur du site
Ce site utilise des cookies destinés à optimiser votre expérience sur ce site et à vous proposer des offres correspondant à vos centres d’intérêt. En naviguant sur ce site, vous consentez à l’utilisation de ces cookies.
J’ai compris